Accueil > Ballet de l’Opéra de Paris

Actualités / Danse / Actu

Ballet de l’Opéra de Paris

par Yves Bourgade

Paul Marque, une Etoile révélée sur Internet

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

L’Opéra de Paris a lancé dimanche 13 décembre 2O15 sa plateforme VOD « L’opéra chez soi », avec la nomination d’un nouveau Danseur Etoile Paul Marque, à l’issue d’une représentation, via sa nouvelle plateforme de streaming diffusée en direct de « La Bayadère ».
L’heureux élu dansait le rôle de l’Idole dorée, qui n’est pas le principal protagoniste de cette chorégraphie réglée en 1992 par Rudolf Noureev d’après Marius Petipa. Le personnage de l’Idole dorée réclame à la fois une élévation et une souplesse du corps jusqu’aux doigts de la part de l’exécutant. 9800 personnes ayant payé chacune 11 euros 90 ont suivi, grâce à la captation en direct, cette prestation,
C’est le nouveau directeur général de l’Opéra de Paris, Alexander Neef qui a nommé Paul Marque, sur proposition de la Directrice de la Danse de l’Opéra de Paris Aurélie Dupont. Il rejoint dans le Corps de Ballet les 14 autres Etoiles de la compagnie (9 femmes et cinq hommes).
Originaire de Dax, Paul Marque est entré en 2004 à l’Ecole du Ballet de l’Opéra de Paris et dix ans plus tard il est engagé dans le Corps de Ballet où il accède au rang, en 2018, de Premier Danseur, avant la promotion suprême Etoile Nommée.
Très éclectique, il a été remarqué dans les entrées au répertoire du « Songe d’une nuit d’été » dans la version de Balanchine, rôle d’Obéron ( 2017) et de deux ballets de Jerome Robbins, « Les Variations Goldberg » (2016) et « Fancy free » (2018). Il n’a pas négligé d’aborder les chorégraphes contemporains, notamment William Forsythe et Anne Teresa de Keersmaeker. Il compte aussi des participations à six des chorégraphies laissées par Noureev au Ballet de l’Opéra de Paris dont ce dernier fût le Directeur de la danse.
« La Bayadère » était la reprise que l’Opéra de Paris comptait reprendre en public pour les fêtes de fin d’année, ce à quoi il doit renoncer vues les dernières consignes réglementaires concernant les spectacles.

Photo : Opéra de Paris
Plateforme VOD de l’Opéra de Pais : une cinquantaine de titres de ballets, d’opéras et de concerts sont disponibles

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.