25 ans de répertoire de Lev Dodine

Vue sur l’Histoire

25 ans de répertoire de Lev Dodine

« Nous ne pouvons rien oublier, rien rejeter ni du passé, ni de nous-mêmes. Réunir le temps est la fonction de l’art », telle est la profession de foi de Lev Dodine, directeur du Théâtre Maly de Saint-Pétersbourg, qui, dans une Russie où l’économie de marché a, comme ailleurs, bousculé le paysage théâtral, reste un des meilleurs représentants d’un théâtre d’art dont chaque spectacle « est un morceau de vie ». Hier, il lui permettait de faire face à la censure et au pouvoir, aujourd’hui de faire acte de résistance « à l’idéologie du jetable, d’objet à usage unique » qui contamine même le théâtre. A cette tendance, Lev Dodine oppose obstinément l’exigence d’un répertoire où rôde la figure de Stanislavski, où tout se joue sur la durée, l’énergie d’une troupe qu’il n’hésite pas à emmener répéter sur les lieux décrits par l’auteur.

Voyages dans le temps et l’espace

Entre le Théâtre Maly, découvert en 1987, lorsque la pérestroïka entrouvre les grilles du rideau de fer, et Patrick Sommier, c’est une longue histoire d’affinités de points de vue sur le théâtre et d’amitié forgée d’échanges et de travail depuis deux décennies. De l’invitation du très fameux Gaudéamus en 1992 à la présente manifestation qui ouvre la scène à une troupe forte de soixante comédiens, la MC93 est devenue la résidence secondaire du Théâtre Maly. C’est là en effet qu’il créa, à la demande de Patrick Sommier,Claustrophobia, une sorte d’arrêt sur image de la Russie post-Gorbatchev, et une magistrale adaptation du roman de Vassili Grossman, Vie et Destin.
Si, depuis quelques temps, Lev Dodine semble vouloir se tourner volontiers vers la dramaturgie, notamment celle de Tchekhov, il s’est longtemps plu à investir la littérature. « La dramaturgie, explique-t-il, vous dicte le théâtre, tandis que la prose vous oblige à chercher le théâtre, elle vous apporte la liberté ».
Ce sont ces deux aspects du travail et du répertoire que nous propose la MC 93 qui met à l’affiche sept spectacles qui sont autant de fenêtres ouvertes sur l’histoire et le siècle.
25 ans de répertoire proposé comme un voyage dans le temps, « celui de destins humains confrontés aux grandes épreuves collectives de l’Histoire (révolution, bolchevisme, collectivisation, famine, Goulag, etc.) », voyage dans l’espace, « celui des villages du Grand Nord, aux steppes du sud, de la province bourgeoise au Moscou de la nomenklatura », mais aussi et surtout, un voyage dans les méandres de l’âme humaine . « Un théâtre qui ne juge pas mais donne à voir. Un théâtre qui cherche l’homme dans l’homme ».Un rendez-vous à ne pas manquer.

A voir : Frères et sœurs de Fédor Abramov (7,8 novembre), Les Etoiles dans le ciel de l’aube d’Alexandre Galine (9, 10), Les Démons d’après Dostoïevski (14,15), Platonov d’Anton Tchekhov (20 21), Tchevengour d’Andreï Platonov (25,26), Vie et destin d’après Vassili Grossman (30 nov ,1er Décembre), Oncle Vania d’Anton Tchekhov (3, 6 déc.)

25 ans de répertoire de Lev Dodine - MC 93 du 7 novembre au 6 décembre
Tel 01 41 60 72 72

A propos de l'auteur
Dominique Darzacq
Dominique Darzacq

Journaliste, critique a collaboré notamment à France Inter, Connaissance des Arts, Le Monde, Révolution, TFI. En free lance a collaboré et collabore à divers revues et publications : notamment, Le Journal du Théâtre, Itinéraire, Théâtre Aujourd’hui....

Voir la fiche complète de l'auteur

1 Message

  • 25 ans de répertoire de Lev Dodine 27 mai 13:41

    Bonjour,

    De quand date l’article, et donc la rétrospective consacrée à Dodine à la MC93, l’article n’est pas datée.

    Merci !

    Répondre au message

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook